• Reviews

     

     

    Reviews

    Hey ! 
    Ici je noterai divers anime ou mangas sur 10. 
    N'hésite pas à me donner ton propre avis en commentaire ou à m'en proposer !

  • Welcome to hell

    Konnichiwa minna-san !

    C'est enfin les vacances et le dernier épisode de Mahou Shoujo Ikusei Keikaku est apparu il y a seulement deux jours sur youtube et un peu plus sur Crunchy Roll. J'ai pu terminer cette série pleine de rebondissements et de bouleversements avec grande peine et j'ai décidé de vous en parler. Je vais un peu changer ma manière de critiquer donc n'hésitez pas à me donner des conseils sur ma manière de faire ou tout simplement de me donner votre avis !
    Mahou Shoujo ikusei keikaku raconte l'histoire tragique de 16 jeunes filles, d'âges et de personnalités différents et pourtant au destin si semblable.
    Dans un monde similaire au notre, une application devient très populaire "Mahou Shoujo raising project". Il s'agit d'un jeu dans lequel on incarne une magical girl qui sera chargée de se battre contre des monstres et de protéger des citoyens. Une légende urbaine raconte qu'une joueuse sur dix mille peut devenir une véritable Magical Girl.
    Snow White devient une magicienne
    Koyuki, même si elle l'aimerait, est loin de croire que cette légende soit réelle - et pourtant, un jour, un petit animal virtuel noir et blanc vient lui annoncer qu'elle a été choisie pour en devenir une. Mais l'enthousiasme et la joie sont très vite remplacés par l'horreur: la ville calme que Koyuki, alias Snow White, était censée protéger, se transforme en une arène sanglante où elle et quinze autres participantes doivent s'entretuer.

     

     

    Attention: malgré un départ mignon, innocent, adorable, et haut en couleurs cet anime est particulièrement gore sans même parler du manga qui l'est dix fois plus. Âmes sensibles s'abstenir, je le recommande  à un public averti. 

    Un départ brutal, c'est ce que nous a offert cet anime. L'histoire a commencé très calmement. La protagoniste est vue comme naïve et faible dès le départ. En fait, sans la scène gore des toutes premières secondes du premier épisode, on a un peu du mal à comprendre où est-ce que l'histoire commencera à déraper - même si on en s'en fait une vague idée. En fait l'histoire elle entière est camouflée sous un thème enfantin, presque puéril. Une "magical girl", est une idole pour beaucoup de petites filles. Aussi cette histoire de collecte de bonbons rejoint le même thème. Le côté "naïf, innocent" faiblit un peu avec Fav. On nous a déjà fait le coup avec Puella Magi Madoka Magica avec Kyubey qui s'est révélé être le plus adorable des dévoreurs d'âmes. Donc oui, ça avait du mal à passer (brûle Kyubey !)
    Qui meurt ? Pffft la question c'est qui survit ! Pendant tout l'anime je me demandais s'il y aurait même un seule survivante. Et en ce qui concerne la réponse bah... Regardez ! Je ne vais pas spoiler tout de même.

    Cela s'est révélé être une agréable surprise. L'histoire est très addictive, je pense que c'est le mystère qui se cache derrière chaque personnage. La mentalité de chacune des filles change, complètement, parfois elles deviennent pitoyables, dans le sens on a de la compassion envers elles, parfois on en vient à les déteste tellement que les voir en vie est une torture /SPOIL/ hum hum swim swim hum hum /SPOIL/

    Les graphismes étaient plutôt bons. Je ne vais pas me plaindre ou jouer les difficiles. Ils n'étaient pas excellents comme certains animes (no game no life, un vrai dessert pour les yeux) mais très moderne et très bien réalisés. En ce qui concerne l'animation c'est autre chose. Les combats étaient bien réalisés. Même si certains moments où le sang gicle, on aurait pu avoir mieux, ça allait. En fait, je viens de réaliser que  ma phrase est très glauque. Mais bref ! Hors combat, tout est trop saccadé. Je ne comprends pas ce que font ceux à l'animation et ce qu'ils pensent qu'en ils se disent que ça ferait bien. Mais il faut arrêter de fragmenter les actions des personnages ! Par exemple, une fille ferme avec le bras, elle tourne la tête, marche, s'assoit, relève la tète, sursaute et... ugh. En fait ce que j'essaye de dire, c'est que de base les êtres humains ont la capacité fantastique de pouvoir bouger plusieurs membres en même temps. Ils ne bougent pas une articulation à la fois. Alors oui c'est plutôt léger ici, mais on le ressent toujours. 
    Snow White est probablement la seule qui restera dans son délire de magical girls parfaites. Si je devais le dire avec des mots plus jolis, je dirais que pendant que toutes les autres étaient concentrées sur leur survie, elle sera la seule qui continuera à aider les bas peuples et les petites gens. 

    adorable erreur

     

    En ce qui concerne les personnages en eux mêmes, même si j'en ai préférées certaines - Alice Hardgore et Top Speed rip mes petites - je n'ai jamais autant DETESTE et souhaité la mort de une (ou deux) personnes dans un anime. Je veux dire c'est dingue, comment je suis passée en quelques petites secondes de "pft, mouais" à "mais tu vas crever, oui??!" Bref c'est très frustrant. Certaines magiciennes devaient réellement vivre, car elles le méritaient, car leur mort serait trop triste, en plus de leur vie. Et bien non, les auteurs ont décidé d'arracher mon coeur et le piétiner en milles morceaux et voilà le résultat ! Des morts, et des morts.

    Je suis un peu déçue par les relations que les magiciennes entretiennent. Certaines ne se sont jamais parlé (parlé ? parlées ? parler ? Oh la la j'en perds mon latin.) Je trouve cela très dommage j'aurais bien aimé entendre les discussions entre certaines d'entre elles. 
    Bon puis-je revenir sur le fait que Fav est un petit ******* de *****, ce ***** (n'essaye pas de comprendre). Mais il est tellement mignon, même sa voix est adorable, alors je lui pardonne tout ! (non je rigole; qu'il aille crever). Comme deux autres personnages, Fav se fait très vite méprendre pour ce qu'il n'est pas. A l'occurence, un personnage sympathique. Et là je vous vois venir, mais aaaah, arrête de nous spoiler, tu fais n'importe quoi, mais t'es stupide ! Mais non, du tout du tout. Même s'il est mignon, il est clair que c'est un robot psychopathe dès le premier épisode. Qui plus est, son étrange proximité physique avec Monokuma de danganronpa (de vrais jumeaux!) le trahit encore plus.

     

    Bilan? 

    6.80/10

    Oui je sais c'est peu, par rapport à toutes les louanges que j'ai rapporté, mais c'est mon blog alors je fais ce que je veux, pon ! Bon alors c'est un bon anime mais pas celui du siècle. Je trouverais ça injuste de le mettre sur le même piédestal que d'autres animes qui m'ont vraiment influencée et qui ont été de véritables moteurs du monde otaku ! Bonne histoire, bons personnages, graphismes plus que satisfaisants - je ne l'ai pas mentionné, mais leurs yeux sont vraiment beaux - cependant ils manquent ce petit truc, cette magie qui  laisse bouche -bée. "Vous savez que vous avez lu un bon livre lorsque vous tournez la dernière page et que vous avez la sensation que vous venez de perdre un ami" - Paul Sweeney
    Et même si ce n'est pas un livre dont on parle, cela s'applique aux mangas/animes. Et ici, c'est très loin d'être le cas. Un bon anime pour passer le temps que je recommande tout de même !

    Sayonara! 


    votre commentaire
  • Nous revoilà pour une nouvelle review, et cette fois-ci sur l'anime "Deadman Wonderland" !
    Je tiens à préciser que cet anime contient beaucoup de gore et de violence donc si vous avez une âme sensible ou que vous êtes en dessous de 13 ans, veuillez ne pas le regarder (ou lire ce qui va suivre !) Voilà vous êtes prévenus, n'allez pas vous plaindre après ! :3

    Deadman wonderland

    Synopsis: Deadman Wonderland suit le destin hors norme de Ganta Igarashi, collégien japonais de la ville de Nagano en l'année 2023. Accusé à tort du meurtre de toute sa classe, il est condamné à mort et envoyé à Deadman Wonderland, une prison privée construite sur les ruines de Tôkyô. Celle-ci est également un parc d'attractions qui propose à ses spectateurs des jeux sanglants dont les victimes ne sont nulle autre que les détenus. Les prisonniers sont tenus d'y participer pour survivre. En effet, ils sont équipés d'un collier qui leur injecte quotidiennement de légères doses de toxines (fatales au bout de trois jours). Le seul antidote est un bonbon qu'ils peuvent acheter à l'aide des cast points gagnés durant ces jeux. Ganta, protégé par Shiro, une fille aux cheveux et à la peau blancs, reste néanmoins hanté par le souvenir du véritable meurtrier, un individu en armure rouge au sourire dément. Il ignore toutefois qu'il a laissé une trace en lui : un cristal rouge détenteur d'un étrange pouvoir…  - Animeka, Renegade et Rimoan

    Graphismes: 9/10
    J'avais un peu du mal avec la tête du protagoniste au début mais tout est très bien dessiné dans l'ensemble. J'ai beaucoup aimé les plans du parc d'attraction en particulier. Je pense que c'était une partie du fanservice, mais il m'a fallu au moins 4 épisodes avant de réaliser que Shiro n'était pas nue et qu'elle portait bien une combinaison de la même couleur de sa peau. Un peu déroutant au départ mais on s'y fait ! 

    Animations: 9/10
    Wow, just wow ! J'ai beaucoup hésité mais je pense que c'est une note méritée ! Animation fluide et bien réalisée, les combats étaient tout simplement sensationnels. La plupart des personnages ne bougent pas tant que ça mais jouent énormément sur la vitesse du son, la puissance de l'air et la précision que peut obtenir le sang. Tout cela me semble encore plus compliqué que de mettre en scène deux personnes qui bougent dans tous les sens sans que l'on n'ait d'idée précise de ce qu'il se passe. Mais (toujours un mais) des scènes bâclées qui sont trop importantes dans l'histoire. Petit exemple, quand Shiro et Ganta courent tous deux dans un des couloirs, on dirait des images qu'on a mise à la suite (ce qui en un sens est le cas). Cela m'a bien fait rire par contre, on aurait dit des petits poulets.


    Histoire: 7/10

    Là pour le coup il y a beaucoup à dire. Tout d'abord, sachez que le concept de base est très intéressant: les premiers épisodes sont plus qu'addictifs, le fonctionnement de deadman wonderland, qui fait un peu penser à la saison 3 de danganronpa (bracelet/collier qui injecte un poison), beaucoup d'éléments que j'aime. L'ironie dans ce manège mortel était juste parfaite, et c'est tout ce que j'adore. Les thèmes enfantins transformés en quelque chose de plus sombre et plus profond, c'est loin d'être original, et pourtant j'en raffole toujours. Cependant au fil que le temps passe, l'histoire se dégrade. On ne sait plus quel est le but principal du personnage, qui est qui, quoi et quoi. Passe encore, c'est "la confusion" qu'on tente de nous apporter, on pourrait croire que c'est normal. Mais rien ne se résout jamais ! L'histoire des bonbons à servi pour 3 épisodes et est revenu très rapidement vers le tout dernier; sans même parler des attractions. J'aimais vraiment beaucoup cette histoire, la Course aux Chiens (la première attraction qu'on nous dévoile) m'avait intriguée et m'avait donné envie de plus - oui je suis étrange, oui - même s'il m'était très clair que l'anime ne se résoudrait pas autour de jeu et de passes de balle. Et pourtant, on n'a plus jamais évoqué les attractions ! Ensuite venu un nouveau "concept", les combats entre ce qu'on appelle les "Hommes-Morts", et ses jeux de pénalités. J'étais légèrement moins fan, mais cela aussi je trouvais intéressant. Mais, non, après deux épisodes, on s'en est encore débarassé.
    En fait, pendant que je regardais je ne m'en rendais vraiment pas compte. Parce que tout était clair, tout semblait presque "normal", l'évolution de l'histoire était plaisante. Et j'ai bien dit "était". Car la fin est plus que catastrophique. Et c'est là que cet anime perd tout son sens, toute sa beauté, toute sa perfection. J'ai été terriblement déçue et vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre d'heures que j'ai passées à chercher l'épisode 13. Ou même un signe de saison 2. Mais non, rien. Alors là, du coup, toutes les excuses qu'on pouvait trouver auparavant pour cette drôle d'évolution tombent à l'eau. Je sais que certains auteurs préfèrent laisser une fin ouverte. Une fin ouverte, pas couper en plein milieu ! Il y a une belle différence et je pense que cela, les auteurs de Deadman Wonderland ont eu du mal à la voir. Je trouve ça terriblement dommage, car j'adorais vraiment ce scénario, et l'avoir laissé tombé - car pour moi rien n'est abouti - comme cela, c'est un terrible gâchis.

    Musique: 6/10
    Un opening que j'ai vraiment apprécié ! Pas le meilleur de tous les temps, mais loin d'être le dernier ! En réalité j'ai du repasser certains passages pour écouter la musique, car elle était passée totalement inaperçue. Je pense que c'est bon signe en un sens - elle nous immerge complètement dans l'histoire. Cependant il y a trop de passages silencieux, ou avec une musique qui ne colle pas du tout avec la scène qui se déroule. Peut mieux faire !

     

    NOTE GLOBALE: 7.75/10
    CONCLUSION:

    Un anime très sympa à regarder quand on a des envies de gore. Ce n'est pas, et c'est loin d'être, l'élu de l'année, mais si vous avez du temps à passer et que votre soif de meurtre n'est pas encore assouvie, alors regardez le ! Une très grosse déception pour la fin pour ma part, mais comme on dit, le voyage compte, pas la destination. Donc profitez du voyage et allez aussi haut que cette grande roue peut vous emmener, mais attention à la chute...
    A bientôt ! 



    Kurumi-chan


    votre commentaire
  • Ceci est un re-upload d'article que j'ai posté le 21 Juillet 2016. 

     

    Hey hey ! 
    Vous pensiez que je vous avais encore abandonnés ? Et bien non, je suis toujours là ! Il y a plusieurs mois de cela je vous avais parlé de l’anime Noragami et m’étais enthousiasmée sur le fait que la saison 2 sorte. Et en effet, je l’ai regardée (la deuxième saison) dès sa sortie. Je me suis dit qu’une petite review était d’ordre pour mon retour, donc j’ai regardé à nouveau les 13 épisodes et voilà la conclusion à laquelle je suis arrivée. Je tiens à préciser que j’ai déjà lu le manga et que cette critique sera faite indépendamment de la suite de l’histoire. Je ne tiendrais rien d’autre en compte que la qualité de cette suite qu’on a beaucoup dû attendre ! ~(=*w*=)~ 


    Afficher l'image d'origine 

    Graphismes :  7,5/10
    Petite baisse de qualité par rapport à la première saison, je me suis même demandée à plusieurs reprises s’il s’agissait de la même personne qui avait été mise en charge des dessins. Certaines scènes, comme la tête de Yato quand il est énervé ou le fait que la tête de certains personnages disparaissent au bout d’une certaine distance laissent le spectateur un peu perplexe. On dirait qu’ils se sont un peu précipités sur certains plans, et donc la baisse de qualité est conséquente. Mais dans l’ensemble les dessins restent beaux et correspondent à l’univers particulier de Noragami.

     

    Animation : 8,75/10

    Même chose que pour les dessins. Les scènes de combat ont été clairement améliorées mais les scènes les plus courantes, sans grande action ont été bâclées – petits détails qu’on ne remarque pas forcément la première fois qu’on regarde l’animé, mais faites un peu attention ! (D’ailleurs on dit anime ou animé ? Je me suis toujours posé la question du coup j’écris les deux…)  Ce n’est pas parfait, mais les combats étaient toujours excellents et j’ai apprécié.

    Histoire : 6,5/10
    Là, sur le net, c’est un avis extrêmement partagé. L’arc Ebisu est en effet très important, car il nous explique un nombre impressionnant d’éléments dont on aura besoin dans le futur (si l’anime continue ou pour ceux qui lisent le manga) et je le sais très bien. Mais je n’ai jamais été une fan des retour en arrière dans les films, séries, jeux-vidéos, mangas et anime et Noragami n’y fait pas exception. Lorsque cela prend sur un animé entier je ne supporte pas. Le passé de Bishamon était certes intriguant, ils ont trop fait traîné sur les épisodes « mystères après mystères » et cela fait qu’on s’ennuie très vite. L’absence d’humour sur une très longue période dans un anime supposé être comique se fait beaucoup ressentir et c’était ce que j’ai ressenti à ce moment-là. 
    Sans préciser que certains éléments que je juge importants ont été supprimés ou modifiés, dans l’anime principal aussi bien que dans les OAV /SPOIL/ Vous souvenez-vous de quand Ebisu dit à Hiyori que seule elle peut appeler Yato à la surface ? Et bien en fait, ce n’est pas supposé être lui, mais une petite fille en yukata à la longue chevelure blonde qui le dit. Peu après, elle prend Kofuku à part pour lui parler, on ne sait pas ce qu’elles disent mais Kofuku affiche une expression surprise et s’incline face à elle. Et il est précisé dans le manga bien plus tard que les Dieux ne s’inclinent pas facilement par rapport aux autres Dieux et qu’il faut qu’ils aient des positions supérieures. Pourquoi une Déesse si supérieure à Kofuku viendrait sauver Yato ? Un autre personnage entre en scène. Les théories sur internet fusent alors je vous conseille d’y faire un tour car nous ne sommes pas là pour cela. Enfin bref. Je ne l’ai pas compté dans ma note, mais c’est dommage, vous ne trouvez pas ? /SPOIL/

     

    Musique : 9,5/10

    La musique était PAR-FAI-TE. La seule raison pour laquelle je n’ai pas mis la note maximale, c’est parce que ce sont toujours les mêmes musiques qui passent en boucle peu importe ce qui se passe. Il doit y en avoir, quoi 5-6 ? Et elles sont répétées sur tout le fil de la saison. Je ne peux rien reprocher car cela coûte beaucoup d’argent d’en avoir plus, mais sinon excellent travail. Sans parler de cet ending, « Nirvana », qui a – oui c’est possible – surpassé l’ending de la saison 1. Magnifique. 



    NOTE GLOBALE : 8/10
    Conclusion :

    La saison 2 de Noragami n’est en rien comparable à la saison 1 : en effet, plutôt qu’une « rivale » je la considérerai comme un complément à l’histoire principale. Malgré une légère baisse de qualité graphique, l’histoire reste originale en elle-même. L’arc Ebisu m’a convaincue, même si le passé de Bishamon a pris, selon moi, une trop grande partie des épisodes ; mais bon, ne nous plaignons pas, car Yukine-kun nous a tout de même réservé une très belle surprise n’est-ce pas (●´ω`●) ? 
    Même si c’est tentant pour certains, ne sautez aucun épisode ou vous serez largués. Même si les scènes d’humour ont été réduites, celui-ci est toujours aussi fort et j’ai bien ri tout au long de cette aventure. 

    Adachitoka, j’ai hâte de lire vos prochaines aventures ! (
    )*:・゚ 

    noragami reaction gif
    Moi en train de lire noragami

     

    Kurumi


    votre commentaire
  • Ceci est un re-upload d'un article que j'ai posté le 27 Septembre 2016.

     

    Hey! 
    Je vous ai manqué? Bien sûr que oui!
    Ces derniers temps il est clair que la plupart de mangas se ressemblent. Les mangas shojos sortent des histoires copié-collées des pires clichés de tous les temps, et les mangas shonen n'ont aucune histoire originale, personnelle ou attachante. 
    Il y a des moments où je suis perdue et triste, et où je me dis:

    "Peut-être que j'ai lu tous les bons mangas."

    J'ai donc décidé ici de faire des Nominations, en donnant une "médaille virtuelle" aux mangas prometteurs (actuellement en cours).   Au fait - je me rends compte que je fais beaucoup de listes de mangas, mais les prochains articles devraient se concentrer sur un manga/manhua en particulier, où sur la culture Japonaise. Devraient.

     

    Médaille de bronze: Godly bells

    Année: 2012
    Statut: En cours
    Nombre de chapitres: 134




    Synopsis: Les Godly Bells, ou cloches divines, choisissent leur maîtres et leur assurent prestige, richesse, gloire et prospérité. Et c'est pourquoi depuis maintenant 150 ans les rois et reines des 6 pays du Monde se réunissent dans l'espoir de se faire choisir par une Cloche Divine. Hong-Ryung est le Roi de Myung-Joo, un petit royaume qui ne fut jamais choisi. Menacé par un éventuel coup d'état et vu comme un Roi faible par le peuple, sa vie changera soudainement lorsqu'il sera choisi par une Cloche Divine...

    Avis: Je m'excuse du résumé assez vague et  conventionnel, mais je risque de spoiler si je m'aventure un petit peu plus loin - même si "l'aventure principale" concerne plus de cent chapitres! Bref, ce manwha très particulier m'a marquée ! Devrais-je notifier du fait que prévenir l'avenir est presque impossible ? Du moins, dans les cinquante premiers chapitres, la suite se fait alors assez prévisible (de temps en temps). J'adore, la touche d'humour, les combats sensationnels, les personnages qui ne sont ni "gentils" ou "méchants", ils ont tous leur part d'ombre et de lumière, ils aident tous à compléter l'histoire avec leurs personnalités bien particulières... Et peu importe ce que vous dites, je suis à 100% pour
    Hong-Ryung x Ha-Hyeon !

     

     

     Médaille d'argent: Kumo desu ga, nani ka?

    Année: 2015
    Status: En cours
    Nombre de chapitres: 11


    Synopsis: Lors d'une mystérieuse explosion, une classe entière d'étudiants meurent et voient leurs âmes se faire transporter dans un autre monde similaire à un mmorpg.
    Notre héroïne se voit elle aussi réincarnée... en araignée! Tout en bas de la chaîne alimentaire, elle se démènera pour survivre et utilisera sa volonté afin de surpasser les plus dangereuses créatures qui lui font face.
    Car ce n'est ni le plus fort, ni le plus intelligent qui survit, mais celui qui supporte le changement!

    Avis: Et bien! Je ne suis pas du style à suivre des protagonistes...trop... Comment dire... Différents? Quand Yumiko-nee m'a proposé de suivre l'aventure d'une araignée j'ai cru qu'elle se moquait de moi. Mais je suis bien contente d'avoir tenté l'aventure! Une comédie à en mourir de rire, avec des situations auxquels on ne se serait jamais attendus. Mais avouons-le que notre héroïne est assez intelligente! A sa place je serais morte dès le début. Sa capacité d'analyse m'a surprise. Je ne peux plus attendre les nouveaux chapitres!

     

     

                                       
    et enfin...

    Médaille d'or: Shounen Shoujo (AKATSUKI Akira)

     

    Année: 2016
    Status: En cours
    Nombre de chapitres: 6

    Synopsis: Le monde a perdu de ses couleurs. Les choses sont les mêmes, les gens sont les mêmes, aiment les mêmes choses, portent les mêmes choses, rien n'est unique. Rien n'a d'individualité.
    Sauf lui. Un petit garçon de 11 ans voit les visages et les noms des gens "gribouillés", comme si quelqu'un avait passé de l'encre noire dessus. Après un passage à l'hôpital, le verdict est clair: cette maladie hors du commun le tuera le jour de ses 12 ans. Mais plutôt que de pleurer sur son sort, notre protagoniste en est ravi: s'il est le premier à en mourir, cette étrange maladie portera son nom, et il pourra enfin être individualisé, sortir du décor monochrome de la société. Sauf que son bonheur prendra très vite fin: il n'est pas le seul à souffrir de cette maladie. Une petite fille, elle aussi, en est atteinte, et voit son 12ème anniversaire s'approcher plus vite que lui. Par peur que son nom ne devienne pas celui de sa maladie, le garçon se donnera une seule mission: tuer cette fille, avant que sa maladie ne le fasse. 

    Avis: 6 chapitres, et je suis déjà autant accrochée à l'histoire! Un petit peu de gore pour les deux premières pages du manga, sinon le reste est entièrement "psychologique". Je ne sais même pas quel genre donner? C'est drôle, intriguant, la relation entre le petit garçon et la petite fille (dont on ignore complètement le prénom) est complètement différente de ce qu'on peut retrouver ailleurs, loin d'être amoureuse et amicale, et pourtant sans s'approcher de la haine. Chacun ont leur propre but, et deux visages différents qu'on veut s'empresser de découvrir. Tout est original de l'histoire et des personnages jusqu'aux dessins. A lire absolument!


    Je parle probablement dans le vide mais n'hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires; et je rajouterai peut-être des nominations spéciales (le plus drôle, le plus triste, etc...). Peut-être.

    Kurumi-chan

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique